Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arts-chipels.fr

Tenir paroles. La force des mots, de l’art et des échanges.

Tenir paroles. La force des mots, de l’art et des échanges.

Cette performance-création collective réalisée par le Théâtre de la Ville synthétise plusieurs mois d’actions réalisées au cours du confinement et des mois qui ont suivi. L’expérience du partage et de la générosité.

Durant le temps du confinement, le Théâtre de la Ville et ses « complices » venus d’horizons divers et multilingues ont instauré un mode de communication inédit. Durant plusieurs mois, près de 100 artistes et scientifiques ont établi le contact avec des personnes confinées à leur domicile puis en face à face. 7 500 personnes ont été touchées par cette action qui a revêtu des formes diverses et donné lieu, le 22 juin, date de la réouverture du Théâtre, à une Veillée de 48 heures qui a mêlé performances théâtrales et rencontres.

© Jean-Louis Fernandez

© Jean-Louis Fernandez

Une proposition artistique originale

Durant le confinement, des échanges téléphoniques ont été établis pour substituer à un présent incertain une projection dans un avenir fait d’échange et de chaleur humaine.  Des lendemains « désirables » comme les définit Emmanuel Demarcy-Mota. Durant le confinement, les Consultations poétiques, seule activité du Théâtre de la Ville, ont constitué un acte de résistance pour éviter de sombrer, garder le lien. Elles ont fait l’objet de partenariats avec le Rectorat, ont été proposées aux patients et aux soignants de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Une discussion, un poème, lus ou chuchotés à l’oreille, avec une prescription poétique délivrée à la fin de la consultation. Près de 8 000 poèmes ont ainsi été partagés. Sans le contact visuel, la proximité qui se crée par la voix et par l’ouïe permet de donner un nouveau poids aux mots, aux sons, aux langues. La rencontre à distance devient un voyage immobile, partagé entre deux personnes d’un bout à l’autre du fil. Lancées le 24 mars, les consultations se poursuivent toujours et sont proposées aujourd'hui également en tête à tête.

© Jean-Louis Fernandez

© Jean-Louis Fernandez

En toutes langues et dans la rencontre entre la littérature, l’art et la science

Ces rencontres se sont aussi faites avec des acteurs de différents pays et dans les idiomes les plus divers. En 19 langues – en grec, espagnol, anglais, portugais, mandarin, wolof, beti, lingala, sango, pidgin, kongo, italien, arabe, roumain, hongrois, allemand, albanais, slovène et hébreu – avec le concours d’un réseau international de théâtres et d’institutions tels que le Teatro della Pergola à Florence, Insula 42 à Bucarest, la Schaubühne à Berlin, le Weiwuying Theatre à Taiwan, un partenariat a été établi et se poursuit encore aujourd’hui. Fin avril, des scientifiques, des médecins et un architecte ont rejoint le mouvement pour créer des Consultations scientifiques : l’astrophysicien Jean Audouze, les biologistes Georges Chapouthier et Marie-Christine Maurel, le physicien Kamil Fadel, les neurochirurgiennes Carine Karachi et Hayat Belaid, le neurologue David Grabli ainsi que l’architecte Denis Laming. Enfin, depuis la réouverture le 22 juin, durant le mois de juillet des Consultations musicales, poétiques et dansées ont été proposées gratuitement dans le théâtre et aux alentours. Les Consultations musicales en partenariat avec l'Orchestre de Paris sont données par 6 musiciens qui ont rejoint la Troupe de l'imaginaire : Elsa Benabdallah au violon, Manon Gillardot au violoncelle, David Braccini au violon, Florian Wallez à l'alto, Vicens Prats à la flûte, Stanislas Kuchinski à la contrebasse. Les Consultations dansées se déroulent avec les danseurs et chorégraphes Saïdo Lehlouh, Tarek Ait Meddour, Link Berthomieux de la Compagnie Black Sheep, Claire Richard, Dominique Verpraet, Stéfany Ganachaud, Eugénie Drion et Laure-Adélaïde Boucaud, danseuse de l’Opéra de Paris, Marion Gautier, la compagnie Hofesh Shechter II.

Le spectacle présenté par le Théâtre de la Ville pour sa rentrée rassemble ces expériences, les synthétise et les condense pour en faire une proposition artistique originale où l’art et la poésie ne sont pas séparables du vivre ensemble. En cette période où se reprofile le spectre de l’épidémie, il nous rappelle que l’art est indissociable de la vie.

© Jean-Louis Fernandez

© Jean-Louis Fernandez

Tenir Paroles, création collective en 2 tableaux d’une heure chacun. Une performance poétique avec 45 acteurs, soignants, musiciens, danseurs et scientifiques 

Sous la direction d’Emmanuel Demarcy-Mota

Construction dramaturgique Julie Peigné avec la participation de Pascal Vuillemot & de l’ensemble des acteurs. Collaboration artistique & dramaturgique Christophe Lemaire & Julie Peigné

Musiques Arman Méliès guitare & Henri Tournier flûtes

Mise en espace Emmanuel Demarcy-Mota avec une partie de la troupe du Théâtre de la Ville : Charles Roger Bour, Céline Carrère, Jauris Casanova, Valérie Dashwood, Philippe Demarle, Sandra Faure, Gaëlle Guillou, Sarah Karbasnikoff, Stéphane Krähenbühl, Gérald Maillet, Pascal Vuillemot, rejoints par d’autres artistes et scientifiques

Espace Pierre Cardin 1, Avenue Gabriel – 75008 Paris

Du 23 septembre au 9 octobre 2020, à 20h.

Tél : 01 42 74 22 77. Site : www.theatredelaville-paris.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article