Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arts-chipels.fr

Projection privée de Rémi de Vos, une jolie fable moderne croquignolesque.

Projection privée de Rémi de Vos, une jolie fable moderne croquignolesque.

C’est une farce drôle et croquignolesque avec un petit côté vaudeville moderne assez divertissant mis en scène par Michel Burstin.

Une femme est assise sur le canapé. Elle regarde la télévision. Elle attend son mari. Quand il rentre, il n’est pas seul. Une fille l’accompagne. La femme est imperturbable, sa série va commencer. Un dialogue étrange s’installe entre les protagonistes. Chacun reste dans son monde, se parlant sans se comprendre et même se voir. La fille s’installe. Le quiproquo est lancé. 

C’est une caricature un peu facile de la ménagère contemporaine de plus de 50 ans rivée à son poste de télévision qui pour compenser l’absence de son mari se passionne pour les relations tumultueuses des séries américaines à l’eau de rose. L’amant dans cette histoire serait donc plutôt la télévision ou plus précisément les personnages des feuilletons à rallonge qui meublent les programmes de grande écoute pendant la journée et comble l’ennui et la solitude aseptisée de leur univers quotidien. C’est aussi une comédie acerbe sur les rapports homme / femme  de notre monde contemporain et de la solitude de chacun des protagonistes qui emmurés dans l’incompréhension chronique de l’autre passe leur vie à en espérer une autre..

J’ai beaucoup apprécié la scène du remake des feuilletons télé, c’est très drôle et très bien vu, kitch à souhait. Les trois acteurs, tous excellents, Bruno Rochette, Sylvie Rolland et Elsa Tauveron s’amusent et prennent plaisir à interpréter cette pièce. A noter les décors de Philippe Calmon et les costumes de Elise Guillou qui permettent cette gymnastique théâtrale divertissante.

Théâtre du Lucernaire

Du 18 octobre au 9 décembre 2017

du mardi au samedi à 21H

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article