Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arts-chipels.fr

Oüm - Hommage à la vie, à l’amour, au partage de l’instant et à la diversité culturelle.

Oüm - Hommage à la vie, à l’amour, au partage de l’instant et à la diversité culturelle.

Oüm pour Oüm Kalthoum, bien sûr qui fait partie du paysage sonore de l'enfance de Fouad Boussouf, le chorégraphe. Une musique toujours présente et qu'il entendait partout toute son enfance. Une musique et des sonorités que nous retrouvons dans les compositions musicales de Mohanad Aljaramani et Lucien Zerrad qui accompagnent en live les danseurs. Un voyage intemporel mais géographique avec ce rythme traditionnel revisité et interprété à la guitare électrique et au oud couronné par une séquence de percussions magnifique.

Oüm est la troisième et dernière partie d’une trilogie de la compagnie Massala sur le monde arabe commencée avec Transe en 2013 puis avec la pièce Näss (Les gens), créée en 2018, et donc clôturée avec Oüm.

La Compagnie Massala connaît un réel succès avec cette trilogie à l’international mais également en France et plus particulièrement à Vitry où la salle a fait une standing ovation à la fin de la représentation.

Les Quatrains du poète Omar Khayyam

Oüm pour la poésie également qui est très présente dans cette sélection Correspondanse puisque c’est la deuxième pièce chorégraphique auquelle j’assiste et qui fait appel à la poésie. Donc, poésie avec les Quatrains du poète Omar Khayyam que chantait la diva Oüm Kalthoum, universellement connue. Ces deux grands artistes, le poète, par ses mots et la diva par son interprétation sont l’univers culturel du spectacle qui commence d’ailleurs avec la première strophe de ce quatrain dans la langue originale, magnifique moment avec un seul danseur et les deux musiciens chanteurs et interprètes.
 

Omar Khayyam, est un poète persan du 11e siècle qui a écrit une véritable ode au présent. Ce poème puise sa force dans le rapport au plaisir, à la délectation, à l’exaltation et à l‘amour. On peut souligner la liberté de ces propos et la contribution de ce grand homme à la construction de notre humanité car Omar Khayyam  était aussi mathématicien et philosophe. La beauté de ce couplet qui ouvre le spectacle est accessible pour ceux ne comprenant pas l’Arabe car il est également interprété en anglais et en français à des moments différents du spectacle. Et ce côté universaliste et multiculturel du spectacle doit être souligné car pour moi c’est aussi un des aspects fondamentaux du spectacle. La composition de la troupe joue aussi sur la diversité culturelle. Chaque danseur et danseuse représente un continent, on est dans la danse du monde. Mais pas que, on est aussi dans la diversité physique il y a des grandes et des petits. Et cela fait du bien en ces temps de haine et de fracture sociale, d’assister à cette danse du partage et de la complémentarité.

Oüm - Hommage à la vie, à l’amour, au partage de l’instant et à la diversité culturelle.

Quelle Energie !

Ce sont des moments de danse intense à la limite de la transe. Le rythme ne s’arrête jamais. A noter, un superbe pas de deux, toujours dans l’énergie, inventif et deux magnifiques portés.  On est dans le hip hop mais aussi dans la danse contemporaine, les deux univers de Fouad Boussouf et aussi dans ce rythme traditionnel du Maroc et du Maghreb qui transcende tout le spectacle.  Ces univers pourtant si différents se marient parfaitement bien et fusionnent comme une évidence. On retrouve le cercle, le partage du mouvement et la traditionnelle performance solo. Les figures s’enchaînent, se répondent s’entrechoquent même parfois. On est pris dans un tourbillon parfois à la limite de la frénésie.

Et cette frénésie est comme
une transe intemporelle pour célébrer tous ensemble la vie et la force du temps présent. En ces temps de repli sur soi et de mise à l’index des autres, cette position ouverte sur le monde, cette universalité humaine fait particulièrement du bien.

Distribution

Chorégraphe Fouad Boussouf 
Assistant chorégraphe Sami Blond
Avec Nadim Bahsoun, Sami Blond, Mathieu Bord, Loïc Elice, Filipa Correia Lescuyer, Mwendwa Marchand
Musiciens / composition Mohanad Aljaramani (oud, percussion, chant), Lucien Zerrad (guitare, oud)
Arrangements sonores Marion Castor et Lucien Zerrad
Dramaturgie Mona El Yafi
Scénographie Raymond Sarti
Costumes Anaïs Heureaux 
Lumière Fabrice Sarcy

Production Compagnie Massala
 

Calendrier :

21-22/10/21 – Musée de l’Immigration, Palais de la Porte Dorée, Paris

9/11/21 – Théâtre de l’Olivier, Istres

13/11/21 – Théâtre Molière, Sète

7/12/21 – ECAM, Kremlin-Bicêtre

9/12/21 – Bruges, Belgique

11/12/21 – Hérault Culture – Scène de Bayssan, Béziers

14-15/12/21 – L’Azimut, Châtenay-Malabry

25/02/22  – Espace Culturel de la Hague

10/03/22 –  Chambly

15/03/22  – Espace Boris Vian, Les Ulis

25/03/22  – Espace Marcel Carné à St Michel sur Orge

2-5/04/22 – Théâtre des Quartiers d’Ivry

8/04/22 – Equinoxe, Châteauroux

22/04/22  – Théâtre Jean Arp, Clamart

30 Avril – 21 Mai 2022  STEPS, Tournée en Suisse

29 Juin – 1er Juillet 2022 – Théâtre Le Monfort, Paris

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article