Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arts-chipels.fr

Coronavirus an 01, 33e livraison. De quelques propositions pour continuer à se cultiver…

Va-t-on utiliser le vocabulaire carcéral en parlant d’élargissement quant à notre situation de confinés ? L’annonce faite de la réouverture des lieux culturels est en tout cas une excellente nouvelle…

Les programmations et propositions online continuent cependant, en attendant de revenir au live. En voici quelques-unes…

Coronavirus an 01, 33e livraison. De quelques propositions pour continuer à se cultiver…

Visions d’exil par l’Atelier des artistes en exil : D’un confinement à l’autre

Entre le moment présent et le 6 février, des spectacles, des expositions, des concerts, des performances, des projections présentant le travail d’artistes en exil, rassemblés autour de l’Atelier des artistes en exil résidant en France seront présents online et, pour les expositions, en visites possible si les mesures gouvernementales en matière de confinement le permettent.

L'atelier des artistes en exil

L’atelier des artistes en exil (aa-e), structure unique en France, a pour mission de permettre à des artistes en exil de toutes origines, toutes disciplines confondues, d’être accompagnés au regard de leur situation et de leurs besoins administratifs et artistiques, de leur offrir des espaces de travail et de les mettre en relation avec des professionnels afin de leur donner les moyens d’éprouver leur pratique et de se restructurer. L’aa-e c’est plus de 1000 m2, mis à disposition par la Ville de Paris au centre de la capitale. L’aa-e propose un suivi professionnel, juridique, social, médical et linguistique à près de 200 artistes qui pratiquent les arts plastiques, l’architecture, le stylisme, la danse, le théâtre, la performance, la musique et l’audiovisuel. Ils sont originaires de 45 pays et 35 % d’entre eux sont des femmes. Fondé en 2017 et dirigé par Judith Depaule et Ariel Cypel, l’aa-e est subventionné par le ministère de la Culture, la Ville de Paris, le ministère du Travail, soutenu par l’ONDA, des fondations privées et des sociétés de droits d’auteurs. L’aa-e est lauréat du Prix Culture pour la paix par les fondations Jacques Chirac et Culture & Diversité 2018 et du Prix de l’excellence professionnelle Womex 2020.

Un festival pour découvrir ces voix d’ailleurs

Pour sa quatrième édition, le festival aborde le thème du confinement. Les voix singulières des artistes exilés nous interpellent à travers différentes formes artistiques : peintures, photographies, danses, dessins, créations sonores, bandes dessinées et médias mixtes. Par leur lecture militante, intime ou métaphorique du confinement, ils éclairent une expérience partagée dont la portée émotionnelle nous rassemble. L’art nous rapproche, nous fait grandir, et nous interroge sur le monde. C’est tout le sens de cette exposition proposée par l’atelier des artistes en exil.

Un thème : D’un confinement à l’autre

« D’où que nous soyons, quelle que soit notre histoire, de quoi sommes-nous faits ? La crise sanitaire a imposé un temps suspendu au monde entier, rendant commune une expérience familière aux personnes contraintes à l’exil. S’arrêter, se retrouver, se laisser aller à penser, et avec le regard d'artistes traversés par l’exil, explorer et mesurer les enjeux politiques de ce qui nous constitue. Pour la quatrième édition du festival, les artistes reviennent sur le récent confinement pour mettre cette période en relation avec leur histoire. » (Judith Depaule et Ariel Cypel).

En raison du confinement, le calendrier du Festival a été bouleversé.

Des manifestations artistiques et culturelles étaient prévues à Paris, Pantin et Elancourt, au Musée national de l’histoire de l’immigration (palais de la Porte dorée à Paris), au Pavillon Carré de Beaudouin (Paris 20e), à la Dynamo de Banlieues bleues et aux Relais solidaires à Pantin, à l’ancienne Commanderie des Templiers de Saint-Quentin-en-Yvelines, à la bibliothèque Forney et au musée Delacroix et à Nice avec la Villa Arson, le Théâtre national de Nice et l’Entre-Pont. La 4e édition a été suspendue par le re-confinement à 48 heures de son lancement mais l’aa-e a souhaité continuer à montrer les projets sur lesquels les artistes travaillaient.

Des événements en ligne ont été programmés chaque jour avec une programmation régulière en live stream sur les réseaux sociaux des partenaires et sur le site du festival : https://visionsexil.aa-e.org/. On y retrouve performances, concerts live et immersion dans l’atelier des artistes en exil, des documents d’archives aussi. Un programme régulier est proposé chaque semaine.
– Lundi à 18h : performances
– Mardi à 18h : la vie à l’aa-e
– Mercredi à 18h : portraits d’artistes
– Jeudi à 18h : en direct du Pavillon Carré de Baudouin
– Vendredi à 18h : retour sur les éditions passées
– Samedi à 20h : concerts
– Dimanche à 18h : archives

On peut retrouver tous les live et vidéos en streaming sur les réseaux sociaux du festival (Facebook et Instagram) ou le site web du festival : visionsexil.aa-e.org

Coronavirus an 01, 33e livraison. De quelques propositions pour continuer à se cultiver…

Jazz en ligne le jeudi 26 novembre à 20h

Dans le cadre de Jazzycolors, le festival de jazz organisé par les Centres culturels étrangers à Paris, Pablo Held, en distanciel depuis le Goethe Institut. Apprécié comme l'un des improvisateurs le plus talentueux et le plus audacieux d'Europe, Pablo Held a acquis la réputation d'un pianiste remarquable, dont le jeu est caractérisé par une grande musicalité, une énergie et un appétit pour le risque, ainsi que par le désir de découvrir constamment de nouveaux territoires en dehors de la zone de confort. Son dernier album, Investigations, a été encensé au niveau international pour sa subtilité, sa communication profonde et son élégance lyrique, et son trio connu pour sa communication presque télépathique. Il a également collaboré avec divers grands noms du jazz, comme John Scofield, Ralph Towner, Jorge Rossy, Dave Liebman et Chris Potter. https://www.ficep.info/jazzycolors ou sur la chaîne Youtube du Ficep : https://www.youtube.com/channel/UCsE4XfmZXBb-0so5w6r_f6g?view_as=subscriber

Coronavirus an 01, 33e livraison. De quelques propositions pour continuer à se cultiver…

Consultations poétiques au Théâtre de la Ville

Le principe de Consultations poétiques a été remis en place par le Théâtre de la Ville à l’annonce du deuxième confinement le 29 octobre dernier. A ce jour, depuis mars, plus de 9.000 personnes en ont fait l'expérience, appelées dans toute la France, en Europe et dans le monde. Plus de 400 consultations tout public sont en ce moment réalisées par semaine en s'inscrivant via le site internet du Théâtre de la Ville. De nouveaux partenariats ont été mis en place, que ce soient avec le Teatro della Pergola de Florence ou avec des structures du continent africain, le monde de l'éducation, l'Hôpital Pitié-Salpêtrière pour les patients comme pour les soignants. Les Consultations poétiques en 20 langues et les Consultations musicales se poursuivront durant tout le mois de décembre.

Coronavirus an 01, 33e livraison. De quelques propositions pour continuer à se cultiver…

Au Louvre : le corps et l’âme. 24 heures avec Michel Ange

Sculpteur, peintre, architecte, ingénieur, poète… Michelangelo Buonarroti, plus connu sous le nom de Michel-Ange, fut tout cela à la fois. Durant les quatre-vingt-neuf ans que dura sa vie, il ne cessa de se confronter à l’art, sous ses différentes formes. Artiste complet et complexe aux talents multiples, il continue de fasciner, encore aujourd’hui. Retrouvez les 24 heures avec Michel Ange organisées par le Louvre l’été dernier sur https://www.louvre.fr/24h-avec-michel-ange

 

De la jeunesse à la maturité, la naissance d'un génie (Conférence de Marc Bormand, musée du Louvre). Comment Michel-Ange est-il devenu Michel-Ange, créateur à l’âge de 29 ans de la monumentale statue de David qui le distingue comme l’un des plus grands créateurs de tous les temps.

Elégie à Michel-Ange. Lecture-projection autour du livre de Sandrine Willems, écrivaine, et Marie-Françoise Plissart, photographe, suivie d’une discussion animée par Jan Baetens, poète et critique littéraire. Entre mythe et réalité, récit et méditation, une vie de Michel-Ange, racontée par son dernier amant et ponctuée de regards sur ses sculptures et les carrières d’où elles proviennent.

L'exil des Captifs. Conférence d’Antonio Forcellino, architecte et restaurateur. En juillet 1542, et après quarante années de vicissitudes, Michel-Ange est sur le point de terminer le tombeau du pape Jules II dans la basilique de Saint-Pierre à Rome. Il décide alors brusquement que les deux Captifs qui devaient décorer l’ordre inférieur n’y ont plus leur place.

Coronavirus an 01, 33e livraison. De quelques propositions pour continuer à se cultiver…

Du plâtre et de la poésie. Les moulages d'après Michel-Ange. Conférence d’Emmanuel Schwartz, Beaux-Arts de Paris. Pour honorer Michel-Ange, ses admirateurs moulèrent ses chefs-d’œuvre de marbre dans le plâtre, matière friable et opaque. Un temple fut même offert à Paris à ces moulages. Inconnu du grand public, il se trouve depuis 1830 dans une chapelle au sein de l’École des beaux-arts, face au Louvre.

Carrare et le marbre de Michel-Ange. Interview du maître marbrier Alvise Lazzareschi par Geoffroy Caillet, journaliste, Figaro Histoire. Dans le paysage âpre et spectaculaire des Alpes apuanes, où affleure le souvenir de Dante et de Michel-Ange, l’extraction du marbre de Carrare se poursuit sans interruption depuis l’époque romaine.

La Florence des Médicis, Michel-Ange dans la tourmente. Conférence à deux voix de Benoît Schmitz, École normale supérieure, et Michel De Jaeghere, journaliste, Figaro Hors-Série. L’histoire de la Florence de la Renaissance n’est pas seulement celle d’une exceptionnelle efflorescence artistique. Elle est aussi celle d’années d’instabilité politique et de guerres civiles et étrangères, marquées par les soulèvements, les assassinats, les exécutions, les vengeances.

Michel-Ange poète : Passions. Lecture à deux voix, francoitaliennes, par Sandro Lombardi et Elena Ghiaurov, comédiens. Choix des textes : Federico Tiezzi et Sandro Lombardi. Des extraits des poèmes et de la correspondance de Michel-Ange, lus par deux grands interprètes, rendront sensible la puissance charnelle de son écriture, utilisée comme moyen d’expression des passions, qu’elles soient artistiques, érotiques ou spirituelles.

Peut-on rire avec Michel-Ange ? Conférence par Vincent Pomarède, musée du Louvre. Lorsque l’on se confronte à l’immense figure de Michel-Ange, l’un des principaux acteurs du Temps des génies, l’un des plus intrigants et créatifs artistes de la Renaissance italienne, on est écrasé par la puissance de ses œuvres, par la monumentalité de ses sculptures et la grandeur de ses réalisations picturales – David ou la Chapelle Sixtine, bien sûr.

Présentation de l’exposition par Raphaël Bories, conservateur du patrimoine :

https://www.youtube.com/watch?v=KVR6qRwB7aA&feature=youtu.be

Déambulation filmée : https://www.youtube.com/watch?v=aWmJ5DgyWPI&feature=youtu.be

Initiation à l’histoire des arts. Le geste magnifié à la Renaissance

Le corps et le mouvement XVe-XXe, par Georges Vigarello. Le geste magnifié à la Renaissance : Une fascination nouvelle pour le mouvement et le défi de sa représentation. (Auditorium du Louvre, le 25/03/2013) Professeur d’éducation physique devenu philosophe puis historien, Georges Vigarello mène depuis de nombreuses années des recherches sur l’histoire des pratiques corporelles, de l’hygiène, du sport, de l’apparence corporelle et de la santé. Pour ce cycle, il propose une synthèse généreuse, à la fois ambitieuse et accessible à tous, sur la représentation des gestes, des postures et du corps en mouvement dans les arts visuels depuis la Renaissance. Le mouvement corporel, avec ses versants techniques, expressifs, sociaux, est relativement peu étudié dans les recherches sur les arts visuels, alors que le sont davantage le portrait, l’espace, le paysage, le graphisme, la couleur, la vie publique ou privée… La richesse culturelle du mouvement mérite pourtant d’être soulignée. Lien vers la page du cycle :

https://www.youtube.com/watch?v=sqgtd1-xkzo&list=PLXLB812R3GOmyqWEQomrWV6PjFxRnEUkj&index=1

Coronavirus an 01, 33e livraison. De quelques propositions pour continuer à se cultiver…

Concerts du Louvre - Airs de cour et de ballets du Grand Siècle

Œuvres d’Antoine Boësset, Henry Du Mont, Pierre Guédron, Louis Couperin, Étienne Moulinié, Jacques de Chambonnières... Un programme plongeant au cœur de son histoire, et plus précisément dans la première moitié du XVIIe siècle sous le règne de Louis XIII. Épicentre du pouvoir du royaume, le Louvre est alors le véritable théâtre de cérémonials où la musique se devait de briller par sa magnificence. Musicien, danseur et même compositeur, Louis XIII entretient dans la chambre du Roi une équipe d’artistes où s’illustrent notamment Chambonnières, Boësset ou Moulinié, en reprenant les airs à la mode ou les grands passages des ballets de la cour. Par l’Ensemble Correspondances et Le Concert de la Loge, ensembles associés au musée du Louvre. https://www.youtube.com/watch?v=PGfi6-9zxkI

Divertissement avec les Goguettes. Une vidéo qui date du mois de juillet mais qui fait encore sourire… https://www.youtube.com/watch?v=jYhnR_dxRrg

Coronavirus an 01, 33e livraison. De quelques propositions pour continuer à se cultiver…

Table Ronde Beethoven & Piano Erard 1803 - Tom Beghin

Le 29 novembre de 18h à 19h30, Tom Beghin, pianiste et directeur de recherche à l'Orpheus Instituut, présente ses recherches autour du film « Beethoven & le piano Erard 1803 ». Table ronde modérée par Luca Montebugnoli, pianiste doctorant à l'Orpheus Instituut, Gand. En Zoom. Film Beethoven & le piano Erard 1803, en accès réservé gratuit aux personnes inscrites à la rencontre. Une proposition de l’association La Nouvelle Athènes. Inscriptions sur : https://www.lanouvelleathenes.net/event-details/table-ronde-beethoven-piano-erard-1803-tom-beghin

Tom Beghin mène depuis 5 ans une recherche exceptionnelle au sein de l'Orpheus Instituut, sur « Le Piano Français » de Beethoven, un piano Erard reçu à Vienne en 1803. On y retrouve

- La commande d'une copie du piano Erard 1803 conservé au Musée de Linz,

- L’étude des échanges avec les facteurs viennois pour transformer le toucher du Erard que Beethoven trouvait trop lourd,

- Une analyse quasi anthropologique de l'innovation technique des pédales sur le geste pianistique,

- Une étude sur les effets de ces innovations sur la création de Beethoven : découverte du son continu, una corda...

L'Orpheus Instituut et Tom Beghin offrent également gracieusement l'accès à un film documentaire ainsi qu'un bonus sur le 4e Concerto et le mythe d'Orphée, réunissant toutes ces questionnements, sur :

https://vimeo.com/showcase/7821772

LNABeethovenpianos

A regarder avant ou après la table ronde…

Coronavirus an 01, 33e livraison. De quelques propositions pour continuer à se cultiver…

Cinémathèque française

Cette semaine, la plateforme VOD HENRI intéressera les addicts aux séries avec la Maison du mystère, d’Alexandre Volkoff, 10 épisodes créés en 1922. A découvrir aussi, l’armoire magique de Georges Méliès utilisée dans le sketch, le Décapité récalcitrant, qui laissait apparaître une tête décapitée qui continuait à parler, une table ronde sur le génie comique de Buster Keaton ou la cinémathèque imaginaire de la styliste Agnès b. https://www.cinematheque.fr/

Coronavirus an 01, 33e livraison. De quelques propositions pour continuer à se cultiver…

Un nouveau site internet pour le centre Pompidou

En attendant sa réouverture, le Centre Pompidou dévoile son nouveau site Internet. Retrouvez en libre accès l’ensemble des œuvres de la collection, des ressources pédagogiques et culturelles enrichies, un nouveau portail vidéo ou encore Le Magazine dédié à l’actualité et aux coulisses du Centre Pompidou. Une sélection de contenus numériques choisis pour vous : visites d'expositions, podcasts, web-série...

Et bientôt, reprise des spectacles...

Coronavirus an 01, 33e livraison. De quelques propositions pour continuer à se cultiver…

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article