Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arts-chipels.fr

Les Théâtrales Charles Dullin. Création contemporaine en Val-de-Marne, édition 2020

Les Théâtrales Charles Dullin. Création contemporaine en Val-de-Marne, édition 2020

Ce festival dédié à la création contemporaine, organisé tous les deux ans, est de retour, du 3 novembre au 13 décembre 2020. 19 villes du Val-de-Marne concernées et 20  structures partenaires (Arcueil, Cachan, Charenton-le-Pont, Champigny-sur-Marne, Chevilly-Larue, Choisy-le-Roi, Créteil, Fontenay-sous-Bois, Fresnes, Gentilly, Ivry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre, Maisons-Alfort, Orly, Rungis, Saint-Maur, Villejuif, Villeneuve-Saint-Georges, Vitry-sur-Seine) proposent cette saison 29 spectacles et 71 représentations qui vont du texte d’auteur aux écritures de plateau en passant par des formes d’écriture au croisement de divers langages, nourries par des témoignages, des chroniques, des réflexions philosophiques, des œuvres sociologiques, etc. sans oublier des œuvres emblématiques de la création dans un pays étranger ou des spectacles d’auteur destinés à un jeune public.

32 auteurs sont représentés, dont un auteur en résidence, cette année Pauline Sales) et deux autrices, Pauline Bureau et Pauline Sales, qui font l’objet de « Focus », des spectacles sont spécialement créés à l’occasion des Théâtrales : Tropique de la violence ; Mais regarde toi ! ; En prévision de la fin du monde et de la création d’un nouveau ; Bananas (and kings) ; Elle/Ulysse. Une lecture (la Honte), des rencontres entre les artistes et avec le public, relayées par un réseau de spectateurs, « les Colporteurs », complètent le dispositif.

Les spectacles

NB. Suite aux nouveaux horaires de couvre-feu, merci de vérifier que les horaires indiqués sont bien maintenus. Ils prennent en compte les contraintes de couvre-feu mais des erreurs peuvent s’être glissées…

Des caravelles et des batailles

Des caravelles et des batailles

DES CARAVELLES & DES BATAILLES (Belgique)

Texte : écriture collective. Mise en scène : Eléna Doratiotto et Benoît Piret

Espace Culturel André Malraux, le Kremlin-Bicêtre – le 3 novembre 2020 à 18h30

Librement inspiré du roman La Montagne magique de Thomas Mann, Des Caravelles & des batailles convie le spectateur à vivre l’expérience d’une nouvelle utopie. Loin de l’agitation du monde, il est un lieu indéfini et indéfinissable, où vit une étrange communauté qui s’apprête à accueillir un nouveau venu dont on suit la perception et les rêveries

TROPIQUE DE LA VIOLENCE

Texte : Nathacha Appanah. Mise en scène : Alexandre Zeff

Théâtre Romain Rolland de Villejuif – les 4, 5, 6, 7, 9, 10 nov. à 18h30

Une plongée dans l’enfer d’une jeunesse livrée à elle-même sur l’île française de Mayotte, dans l’océan Indien. Dans ce pays magnifique, sauvage et au bord du chaos, cinq destins vont se croiser et nous révéler la violence de leur quotidien.

Bananas

Bananas

BANANAS (AND KINGS)

Texte et Mise en scène : Julie Timmerman

*Théâtre Centre Culturel Aragon-Triolet d’Orly – le 13 nov. à 18h  *La Grange dîmière – Théâtre de Fresnes – le 21 nov. à 18h  *Espace Culturel André Malraux, le Kremlin-Bicêtre – le 11 déc. à 20h30

Une compagnie bananière américaine qui étend ses tentacules sur tout un continent sans jamais payer d’impôts ; un agronome tenté par l’expérience des pesticides pulvérisés à grande échelle ; une famille indienne expropriée de sa terre ; un fantôme maya qui hante les vivants ; une révolution ; un coup d’État mené par la CIA... Cette épopée aux airs de western et de film d’espionnage, avec indiens rebelles et espions véreux, fait un procès aux multinationales qui ravagent tout sur leur passage.

JEUNE PUBLIC CONTEMPORAIN

Mais regarde-toi !

Mais regarde-toi !

MAIS REGARDE-TOI !

Texte : Frédéric Chevaux . Dramaturgie : Collectif Quatre Ailes

Théâtre Antoine Vitez, Ivry-sur-Seine – les 6 & 13 nov. 2020 à 19h / les 7 & 14 nov. 2020 à 17h. Scolaires à 14h30 les 3, 5, 12, 13 nov.

Anna, 11 ans, vit au collège en marge des élèves les plus populaires. Submergée par des injonctions contradictoires, elle aimerait faire entendre sa voix. Du haut de sa fenêtre, elle regarde son reflet flottant au-dessus d’un monde qu’elle ne comprend pas. Comme aspirée, elle bascule et chavire « de l’autre côté du miroir », dans un jeu aux règles absurdes dans lequel elle est piégée à moins d’en prendre le contrôle.

LE PLUS BEAU CADEAU DU MONDE

Texte et mise en scène : Nathalie Bensard

*Espace Culturel André Malraux, le Kremlin-Bicêtre - le 6 nov. à 10h et 14h30, le 7 nov. à 16h *Nouvel Espace Culturel Charentonneau, Maisons-Alfort - le 15 nov. à 16h, le 16 nov. à 10h et 14h

Dans la famille du petit Louis, la mère est une Cendrillon des temps modernes et le père, un ogre ? un tyran ? un looser ? Avec une délicatesse infinie, Nathalie Bensard se glisse à hauteur d’enfant pour soulever les masques de la violence en nous transportant ailleurs, au cœur des poèmes et des rêves du fiston. Louis regarde sans comprendre ou comprend sans voir, joue, écrit et dit des poèmes pour mettre des mots sur les non-dits des grands. Ce qui le turlupine c’est de savoir si l’amour c’est toujours dire « oui ».

Le Complexe de Chita

Le Complexe de Chita

LE COMPLEXE DE CHITA

Texte et mise en scène : Daniel Calvo Funes

Grange dîmière – Théâtre de Fresnes, Fresnes – le 6 nov. à 10h et 14h30, le 7 nov. à 18h

Dans l’Espagne des années 1980, Damien, 10 ans, quitte la ville pour emménager dans le sud, à la campagne. Il devra s’occuper des animaux. Pour son père, c’est l’occasion de faire de son fils un homme, mais Damien a une toute autre intuition de ce que doit être un homme. Damien et sa sœur Céleste rêvent de partir. Ils refusent de se soumettre à la voie toute tracée que leur père leur impose. Ils rêvent de pluie, de verdure, de lointains…

LES NUITS POLAIRES

Texte : inspiré des racontars arctiques. Mise en scène : Camille Trouvé

Centre Culturel Aragon-Triolet d’Orly – les 16, 17, 19 nov. à 10h15 et 14h30, le 18 nov. à 14h30 et 19h

Au centre d’un igloo, au cœur de la nuit polaire, un homme seul présente tous les symptômes du Vertigo. Insomnie, perte de repère, il semble sur le point de sombrer. C’est alors qu’arrivent « les copains ». Braillards, soiffards, forts en gueule, ils peuplent la nuit polaire de leurs histoires vraies tellement extravagantes qu’elles passent pour des mensonges. Tout l’humour et l’humanité de Jørn Riel se rassemblent là, au chevet du malade... Un spectacle intime qui traite du désir, de l’amitié et de la folie dans ce grand bateau qu’est le Groenland.

MAJA

Texte et mise en scène : Maud Lefebvre

Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine – le 18 nov. à 15h et le 19 nov. à 10h30 et 14h30

Un homme était très triste parce qu’il avait perdu, il le pensait, tout ce qui lui était cher : la femme qu’il aimait. Cependant cet homme avait eu de cette femme un fils, mais il ne voyait plus son propre enfant. Par un soir glacial, des bourrasques du vent ouvrent violemment la porte. Un loup entre. Le père ne le voit pas, au contraire de l’enfant. Affamé, le loup ne bouge pas. Quelque chose se passe entre l’enfant et la bête. Quand le père le découvre et veut le tuer, l’enfant supplie son père de ne pas tirer, en vain. L’orage éteint alors les lumières. Quand la lumière revient, l’enfant a disparu. Le père l’appelle: MAJA !

ÉCRITURES DE PLATEAU

Désobéir

Désobéir

DÉSOBÉIR

Texte : Alice Zeniter et Kevin Keiss . Mise en scène : Julie Berès

Théâtre Gérard Philipe de Champigny-sur-Marne – le 20 nov. à 19h

Comment s’inventer soi-même ? Quatre jeunes femmes, filles, petites-filles ou arrière-petites-filles d’immigrés, se racontent dans une pièce de théâtre composée à partir de leurs témoignages. Elles ont moins de 25 ans et leur culture française se mêle à celle de la Kabylie, de l’Iran, de la Turquie et du Cameroun. Un jour, elles ont dû désobéir, dire non, pour vivre pleinement qui elles sont. De leur lien à la famille, de leur rapport à la tradition, la religion et l’avenir, sont nés des récits, drôles ou douloureux, orchestrés en une polyphonie féminine.

LE CHAMP DES POSSIBLES

Texte et interprétation : Elise Noiraud

Sud-Est Théâtre, Villeneuve-St-Georges – le 20 nov. à 18h30

A 19 ans, Elise quitte son village poitou-charentais pour aller à Paris suivre des études de lettres. Elle découvre alors l’autonomie et la liberté et cela la questionne. A quel moment se sent-on adulte ? Comment quitter ses parents ? quitter le terrain de son enfance ? faire ses premiers choix ? Interprétant plus d’une dizaine de personnages, Elise Noiraud offre une performance théâtrale explosive, à la fois drôle et sensible, noire et lumineuse, jubilatoire.

VOIX SINGULIÈRES

TOUTES LES CHOSES GÉNIALES

Texte : Duncan Macmillan. Mise en scène : Arnaud Anckaert et Didier Cousin

Salle Jacques Brel - Fontenay-sous-Bois – samedi 21 nov. 15h

Imprégné de toute la chaleur et la mélancolie liées aux impressions d’enfance, le texte est léger quoique son sujet, le suicide regardé en face, soit grave. Une personne raconte son expérience de la perte d’un proche. Derrière le récit de cette traversée singulière, la pièce invite chacun à questionner son rapport à la vie et à la mort, avec un humour vivifiant. Bien plus qu’un récit linéaire, la pièce, fortement marquée par le stand-up, évolue en complicité avec les spectateurs.

ÉLÉMENTAIRE

Texte et interprétation : Sébastien Bravard. Mise en scène : Clément Poirée

Salle Jacques Brel - Fontenay-sous-Bois – samedi 21 nov. 18h

Seul en scène, Sébastien raconte son histoire : alors qu’il est comédien, il vient de prendre en charge une classe de 27 élèves. Par quoi commencer ? Comment s’y prendre, le premier jour du premier cours ? Au fait, c’est quoi l’autorité ? Élémentaire raconte un passage entre deux mondes : la scène et la salle de classe, ce moment d’invention et de doute qu’est la naissance d’une vocation. Professeur des écoles le jour, comédien le soir, Sébastien partage ses questionnements, ses joies et ses doutes en nous replaçant à un endroit essentiel – élémentaire – celui de l’enfance.

J.-C.

J.-C.

AN IRISH STORY

Texte et mise en scène : Kelly Rivière

Espace Gérard Philipe - Fontenay-sous-Bois – dimanche 22 nov. 18h

Entre une mère obsédée par les biographies de dictateurs et un frère qui la surnomme Pouffoïde, l’adolescence de Kelly Ruisseau manque cruellement de romanesque. Alors pour se rendre intéressante, elle évoque son grand-père irlandais disparu : Peter O’Farrel. Venu à Londres dans les années 1950 pour reconstruire la capitale détruite par la guerre, et disparu dans les années 1970. Kelly part alors à sa recherche, faisant revivre avec humour et émotion toute une famille marquée par l’exil. Voir aussi l’article http://www.arts-chipels.fr/2019/04/an-irish-story.une-histoire-attachante-et-drole-matinee-d-humour-british.html

NOUVELLES ÉCRITURES TEXTUELLES

L'Enfant océan

L'Enfant océan

L’ENFANT OCÉAN

Mise en scène et Adaptation : Frédéric Sonntag

Théâtre Jacques Carat de Cachan – le 22 nov. à 16h et le 23 nov. à 9h30 et 14h

Une enquête policière malicieusement inspirée du Petit Poucet Dans une famille très pauvre, sept enfants (3 paires de jumeaux et le dernier, d’une taille minuscule mais à l’intelligence vive) subissent l’autorité violente et la bêtise crasse de leurs parents. Un soir, le plus jeune surprend une conversation terrifiante : le père a décidé de les tuer tous. Il convainc ses frères de s’enfuir dans la nuit. Commence alors une fugue épique et rocambolesque vers l’océan, alors que la police se lance à leur poursuite et que leur disparition fait la une des journaux. Les indices s’accumulent, les témoignages se recoupent, pour tenter de recomposer le fil de la fuite en avant de ces sept enfants, décidés de s’arracher à leur terrible destin.

LES NAUFRAGÉS

D’après le roman Les Naufragés, Avec les clochards de Paris de Patrick Declerck. Mise en scène : Emmanuel Meirieu

Théâtre des Quartiers d’Ivry - CDN du Val-de-Marne – le 26 nov. à 19h

Patrick Declerck a suivi pendant plus de quinze ans les clochards de Paris. Psychanalyste, il ouvre au Centre d'Accueil et de Soins Hospitalier de Nanterre la première consultation d'écoute destinée aux SDF dont il tirera un livre, Les Naufragés. Un spectacle pour donner à écouter le témoignage de cet homme et raconter au théâtre les histoires oubliées de ceux qui ne sont rien.

Le Transformiste

Le Transformiste

LE TRANSFORMISTE

Texte et Mise en scène : Gilles Granouillet

Théâtre des 2 Rives de Charenton-le-Pont – les 26 et 27 nov. à 18h30

Une fiction qui nous emmène dans les méandres de l’identité. Camard a des problèmes intestinaux, il a le ventre ballonné. Il va voir son médecin. Les traitements n’y font rien, le problème prend des proportions inattendues. Le duo nous embarque avec une verve étonnante et une allégresse rafraîchissante dans un puzzle aux allures de polar décalé. Camard, étonnant transformiste, clown triste et don-quichottesque, ôtera chacun de ses costumes pour nous ouvrir sa conscience. Il est aussi un homme en quête de dignité.

ELLE/ULYSSE

Texte : Anne Contensou et Rébecca Chaillon. Conception et mise en scène : Anne Contensou

Théâtre André Malraux de Chevilly-Larue – le 27 nov. à 19h

Le récit croisé de deux femmes : Anne Contensou – auteure et metteure en scène – et Rébecca Chaillon – artiste performeuse. À deux voix, elles racontent comment elles ont décidé de travailler ensemble sur le mythe fondateur de l’Odyssée d’Homère et comment, au même moment, elles ont vécu chacune dans leur vie personnelle une expérience... d’odyssée.

POMPIER(S)

Texte : Jean-Benoît Patricot. Mise en scène : Catherine Schaub

Nouvel Espace Culturel Charentonneau, Maisons-Alfort – le 27 nov. à 18h30

La Fille a la grâce de son innocence. On dit qu’elle est limitée. L’homme est pompier. Au tribunal, elle l’accuse de viol. Il dit qu’elle était consentante, « elle n’a jamais dit non après tout ». Elle parle d’amour, explique qu’elle ne savait pas qu’elle pouvait dire non. Lui parle de désir. Pompier(s) est un texte qui questionne la notion de consentement. À qui est mon corps ? À moi ou à celui qui le désire ? Peut-on dire non à une personne que l’on aime ? Va-t-on continuer à m’aimer si je dis non ? A -t-on le droit de mettre des limites au désir de l’autre ?

SPECTACLES INTERNATIONAUX

We Are Not Drawn Onward To New AreA

We Are Not Drawn Onward To New AreA

ARE WE NOT DRAWN ONWARD TO NEW ERA (Belgique)

Texte : Jan Martens Mise en scène : Alexander Devriendt

Théâtre de Choisy-Le-roi – le 1er déc. à 20h

Tout comme son titre, ce spectacle est un palindrome. On peut le voir dans un sens ou dans l’autre. Certains pensent que l’humanité va de l’avant, d’autres pensent l’inverse. Certains craignent que la fin soit proche, d’autres les appellent les alarmistes. Que l’un ou l’autre ait raison, notre quête du progrès et les milliers d’années de présence humaine sur terre ont laissé une empreinte. Nos actions sont-elles encore réversibles Are we not drawn onward to new erA représente une métaphore visuelle de ce moment crucial dans notre futur proche : l’humain est-il en route vers sa chute ou vers son salut ?

FINAL CUT (Belgique)

Texte et Mise en scène : Myriam Saduis

Espace Municipal Jean Vilar, Arcueil – le 1er déc. à 20h30

Ma mère avait refoulé l’existence de mon père jusqu’à vouloir effacer son nom. Mais il se tenait là, comme flouté, comme ces négatifs photographiques qu’elle n’avait pu se résoudre à jeter. Ce monologue-en-duo, plein d’images et de chansons, dit le refus de se laisser briser. Cette enquête sur la brisure, vive, documentée, millimétrée, ouvre au monde. Petits ou grands, les mondes sont emboîtés : colonisation des peuples, des corps des fils, des corps des filles...

Eyes-Lies

Eyes-Lies

£¥€$ (LIES) (Belgique)

Texte : Karolien De Bleser, Alexander Devriendt, Joeri Smet & Angelo Tijssens

Mise en scène : Alexander Devriendt

Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine – les 3 et 4 déc. à 18h et 21h

Dans le titre, on peut lire « Lies » (mensonges) ou « Eyes » (yeux), ou livre sterling, yen, euro et dollar. Quoi qu’il en soit, mensonges ou devises, il s’agit ici d’argent. La Compagnie Ontroerend Goed vous invite à vous mettre dans la peau des plus grands possesseurs d’argent. Les 1%. Ceux qui tirent les ficelles. Pour une soirée, vous êtes aux commandes, au centre de notre système économique. Vous déterminez le parcours. Et qui sait, vous pourriez faire de ce monde un endroit meilleur, plus juste, plus responsable…

L.U.C.A. (Belgique)

Texte : Hervé Guerrisi et Grégory Carnoli. Mise en scène : Romain David

La Grange dîmière – Théâtre de Fresnes – le 4 déc. à 20h30

Quel réflexe biologique se cache derrière la question Tu viens d'où ? Quelles sont les différences et les similitudes entre les migrations d'hier et d'aujourd'hui ? Petits-fils d’immigrants, Hervé Guerrisi et Gregory Carnoli croisent leurs histoires familiales avec l'histoire de la vie pour nous délivrer un road-trip profondément humain, à l'humour percutant, qui pourrait bien égratigner le débat sur l'identité nationale et les origines... en découvrant notre ancêtre commun : L.U.C.A. the Last Universal Common Ancestor.

PETITS ET MOYENS FORMATS

DÉSAXÉ

Texte : Hakim Djaziri . Mise en scène : Quentin Defalt

Salle des fêtes de Gentilly – Le 6 déc. à 17h et le 7 déc. à 10h30

Emprisonné à Fleury-Mérogis, un homme se revoit à quatre ans. C’est son anniversaire. Le doux parfum de son Algérie natale lui revient. Mais les souvenirs s’assombrissent. Surgissent la montée de l’intégrisme, sa fuite en France avec ses parents, son arrivée dans la cité des Trois-mille à Aulnay-Sous-Bois. De déceptions en désillusions, en manque de repères, il sombre dans la violence, il se referme sur lui-même et, sous les yeux impuissants de ses parents, se noie dans un islam radical... Il sait qu’il n’y a aucune fatalité. Il aurait pu choisir un autre itinéraire. À la croisée des chemins, il a préféré céder à la haine.

Vies de papier

Vies de papier

VIES DE PAPIER

Texte : Benoit Faivre, Kathleen Fortin, Pauline Jardel, Tommy Laszlo. Mise en scène : Benoit Faivre et Tommy Laszlo

Centre Culturel Jean Vilar de Champigny-sur-Marne – le 11 déc. à 20h30

Un jour de brocante, à Bruxelles, Benoît Faivre et Tommy Laszlo tombent nez-à-nez avec un magnifique album de photos de famille. Les clichés reflètent les souvenirs d’une femme née en 1933 en Allemagne, de son enfance jusqu’à son mariage en Belgique. C’est le début d’une vaste enquête. Traversant l’Europe, ils interrogent des spécialistes de la Seconde Guerre mondiale, des généalogistes, leur propre famille. Ils jouent leur propre rôle et manipulent les images de cet album, des vidéos et des cartes géographiques. Peu à peu, apparaît, en pointillés, le double portrait d’une inconnue et celui d’une Europe balafrée. Vies de Papier rend visible les liens inextricables entre l’histoire intime et l’Histoire.

FOCUS PAULINE BUREAU

HORS LA LOI

Texte et mise en scène : Pauline Bureau

Maison des Arts de Créteil – les 3, 4 et 5 déc. à 20h30 1972.

Marie-Claire, 16 ans fait du hula hoop, prépare son bac et écoute des disques avec ses copains. Un soir d’été, un camarade à qui elle faisait confiance la viole. Enceinte, elle avorte clandestinement, manque d’en mourir. Elle est arrêtée par la police française avec sa mère ; ses collègues de la RATP sont accusées de complicité. Elles risquent de la prison ferme. Gisèle Halimi est avocate. En 1971, elle vient de signer le Manifeste des 343. Ensemble, elles vont remettre la loi en question et changer l’Histoire.

Féminines

Féminines

FEMININES

Texte et Mise en scène : Pauline Bureau

Théâtre de Saint-Maur – le 12 déc. à 20h30

D’une kermesse à Reims en 1968 à la coupe du monde de football en 1978, une poignée de femmes va écrire un épisode décisif de l’histoire mondiale du sport totalement passé sous silence. Leurs trajectoires personnelles, leurs positionnements et leurs constructions individuelles vont les conduire à s’opposer à un déterminisme social extrêmement présent.

Une dramaturgie du réel en forme de comédie.

FOCUS PAULINE SALES / PRODUCTION DES THÉÂTRALES ÉDITION 2020

NORMALITO

Texte et mise en scène : Pauline Sales

Théâtre de Choisy-le-Roi – le 15 nov. à 16h et le 16 nov. à 10h et 14h

Une maîtresse d’école  demande à sa classe d’inventer un super-héros. Lucas dessine Normalito le super-héros « qui rend tout le monde normaux ». Les autres ont tou·te·s une singularité, lui aucune ! Iris, enfant zèbre qui aimerait être normale, devient son amie. En découvrant la famille de l’autre, Lucas et Iris trouvent une manière de vivre qui leur correspond mieux. Le duo va rencontrer Lina, dame pipi, née homme dans un corps qui ne lui correspondait pas… À travers cette fable sur la normalité et la différence, petit·e·s et grand·e·s, sont invité·e·s à s’interroger sur leur rapport aux autres. C’est quoi être normal·e ?

Normalito

Normalito

EN PRÉVISION DE LA FIN DU MONDE ET DE LA CRÉATION D’UN NOUVEAU

Texte et Mise en espace : Pauline Sales

Avec : Jacques-Joël Delgado, Vinora Epp et Cloé Lastère

*Médiathèque de Gentilly - le 7 novembre 2020 à 16h30 *Théâtre de Choisy-Le-roi – le 9 novembre 2020 à 19h *Théâtre André Malraux de Chevilly-Larue - le 10 novembre 2020 à 14h30 et 19h *Théâtre de Saint-Maur - le jeudi 12 novembre 2020 à 19h

Une commande à l’écriture des Théâtrales Charles Dullin. Dans le cadre d’une résidence dans le Val-de-Marne, Pauline Sales a rencontré des enfants de CM1 et CM2 du département et du Conseil Municipal des Enfants de Chevilly-Larue et recueilli leurs témoignages sur leur vision du monde dans lequel nous vivons. Sont-ils ou non perméables à l’actualité et aux grands débats de notre temps (dérèglement climatique, inégalités, discriminations, féminisme, mondialisation) ? Comment appréhendent-ils « le politique » ? Dans quel futur se projettent-ils ? Ce spectacle tout public naît de ce questionnement.

 

LECTURE

LA HONTE

Texte : François Hien. Mise en scène : Jean-Christophe Blondel

Le Théâtre de Rungis – le 5 déc. à 17h

Un soir, Louis, un professeur d’université d’une cinquantaine d’années, a une relation sexuelle avec une de ses doctorantes, Géraldine, venue à son domicile poser des questions sur sa thèse. Pas de contrainte physique de la part du professeur, pas de refus clair de la part de l’étudiante, pas non plus d’expression claire de son consentement. Nous assistons à la scène : mais voyons-nous tous la même chose ? Après quelques semaines, Géraldine signale à l’université un « comportement inapproprié ». Plus tard, elle parlera de viol. Le silence de l’université suscite un tollé auprès d’une partie des étudiants. Une commission disciplinaire publique est mise en place. Nous embarquons dans ce qui ressemble étrangement à un procès, un huis-clos électrique et poignant au cours duquel les certitudes se fissurent, où la justice semble s’inventer devant nous, et où la révolte cherche sourdement sa voix.

CLÔTURE

Une femme se déplace

Une femme se déplace

UNE FEMME SE DÉPLACE

Texte et mise en scène : David Lescot

Le Théâtre de Rungis – le 13 déc. à 16h

Une femme d’aujourd’hui semble détentrice de tous les attributs de la vie bourgeoise (mari, enfants, foyer, travail, confort, vie douce, etc.), ce qu’on appelle communément « le bonheur ». Confrontée à une série de catastrophes impromptues, elle se découvre le pouvoir surnaturel de voyager dans le temps de sa propre vie, de circuler au fil de son histoire, vers son passé, où elle reprend sa place d’enfant, mais aussi vers son avenir, qu’elle peut rejoindre sur le mode d’une avance rapide. Après avoir éprouvé les potentialités et les implications existentielles, logiques et philosophiques de ce pouvoir, elle décide de l’utiliser afin de réformer son existence. La musique, le chant et la danse tiennent une part essentielle, comme autant de moyens de raconter autrement ce qui pourrait relever d’un réalisme social contemporain.

Voir article dans : http://www.arts-chipels.fr/2019/12/une-femme-se-deplace.comedie-musicale-ou-petits-drames-quotidiens-entre-amis-et-familles.html

Les Théâtrales Charles Dullin Édition 2020

Direction artistique : Guillaume Hasson

Théâtrales Charles Dullin : www.lestheatrales.com

Renseignements du Festival : 01 48 84 40 53 festival@lestheatrales.com

Pass Théâtre auprès du Festival.

Réservations pour chaque spectacle auprès des lieux de représentation

LIEUX DE REPRÉSENTATION

ARCUEIL (94110) Espace Jean Vilar : 1 rue Paul Signac - 01 46 15 09 77

CACHAN (94230) Théâtre Jacques Carat : 21 avenue Louis Georgeon - 01 45 47 72 41

CHAMPIGNY-SUR-MARNE (94500) *Centre Jean Vilar : 52 rue Pierre Marie Derrien *Théâtre Gérard Philipe : 54 boulevard du Château – 01 48 80 05 95

CHARENTON-LE-PONT (94220) Théâtre des 2 Rives : 107 rue de Paris – 01 46 76 67 00

CHEVILLY-LARUE (94550) Théâtre André Malraux : 102 avenue du Général de Gaulle – 01 41 80 69 69

CHOISY-LE-ROI (94600) Théâtre Paul Éluard : 4 avenue de Villeneuve Saint-Georges – 01 48 90 89 79

CRÉTEIL (94000) Maison des Arts : Place Salvador Allende – 01 45 13 19 19

FONTENAY-SOUS-BOIS (94120) Espace Gérard Philipe : 26 rue Gérard Philipe – 01 71 33 53 35

FRESNES (94260) Grange dîmière – Théâtre de Fresnes : Ferme de Cottinville, 41 rue Maurice Ténine - 01 49 84 56 91

GENTILLY (94250) Salle des fêtes de Gentilly : 14 place Henri Barbusse – 01 41 24 27 10

IVRY-SUR-SEINE (94200) *Théâtre des Quartiers d’Ivry – CDN du Val-de-Marne : Manufacture des Œillets, 1 place Pierre Gosnat – 01 43 90 11 11 16 *Théâtre Antoine Vitez : 1 rue Simon Dereure – 01 46 70 21 55

LE KREMLIN-BICÊTRE (94270) Espace Culturel André Malraux : 2 place Victor Hugo – 01 49 60 69 42

MAISONS-ALFORT (94700) Nouvel Espace Culturel Charentonneau : 107 avenue Gambetta – 01 58 73 4  03

ORLY (94310) Centre Culturel Aragon-Triolet : 1 place du Fer à Cheval - 01 48 52 40 85

RUNGIS (94150)  Le Théâtre de Rungis : 1 place du Général de Gaulle - 01 45 60 79 00

SAINT-MAUR (94100) Théâtre de Saint-Maur : 20 rue de la Liberté - 01 48 89 99 10

VILLEJUIF (94800) Théâtre Romain Rolland : 18 rue Eugène Varlin - 01 49 58 17 00

VILLENEUVE-SAINT-GEORGES (94190) Sud-Est Théâtre : 21 avenue Carnot – 01 43 89 54 39

VITRY-SUR-SEINE (94400) Théâtre Jean Vilar : 1 place Jean Vilar - 01 55 53 10 60

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article