Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arts-chipels.fr

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

La résurrection est à l’ordre du jour, même si elle ne figure pas, pour le moment, à l’actualité de l’espèce humaine. Ce beau rêve, il convient cependant de le cultiver dans cette période de repos imposé. Et si la résurrection c’était, dans la vacuité des jours, la renaissance de la créativité ?

À quand la résurrection ? pas pour demain en tout cas pour notre espèce de voleurs de feu… La nature ne nous a pas cependant pas attendus pour se remettre en marche vers le renouveau. Les fleurs explosent en taches multicolores dans l’uniformité du paysage, les arbres étalent les diverses nuances de vert de leurs frondaisons, les oiseaux se lancent dans les trilles amoureuses… Pas étonnant que les rites religieux se préoccupent de résurrection…

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

De Pessah en Pâques. Dérives autour de la résurrection…

Ce n’est pas par hasard que les périodes de ces fêtes coïncident, même si leurs dates et leurs durées diffèrent et si les Pâques orthodoxes ne rejoignent pas exactement les catholiques – question de choix de calendrier. Au-delà de la commémoration de la sortie des juifs d’Égypte et de la résurrection du Christ, ces fêtes puisent leurs sources dans un fond très ancien, lié aux rites agricoles et nomades. Il s’agit de célébrer le retour du printemps et la résurrection de la nature en même temps que de se protéger de l’explosion incontrôlée de cette vie qui ressurgit et qui porte aussi les maladies. Le pain non levé ou pain azyme – indemne de fermentation et donc débarrassé d’une possible infection bactérienne – se retrouve sous la forme de l’hostie distribuée lors de la communion chrétienne. Quant à l’agneau sacrifié, d’origine nomade, il renvoie au rite qui voulait qu’on répande son sang sur les piquets de la tente pour se préserver des épidémies.

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

Nous laisserons-nous aller à la morosité pour autant ? Certes non, et je ne résiste pas à cet appel du printemps qui touche à l’aveugle tous les individus…

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

Lapin ou lièvre ?

Il n’y a pas de Pâques sans les œufs, symbole de fécondité par excellence. Nous n’irons pas les chercher au milieu des herbes folles, mais au mieux dans les boutiques encore ouvertes qui offrent tout l’éventail des variations qui les entourent : poules, cloches et lapins. Évidemment, ils ont dû s’adapter à la situation…

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

Mais le lapin fait-il réellement partie intégrante de la tradition ? Il est permis d’en douter quand nos amis allemands lui préfèrent son espèce voisine, moins domestiquée, qu’est le lièvre… Se pourrait-il que le lapin blanc fût en fait le Lièvre de mars toujours en retard de l’Alice du révérend Charles Dodgson alias Lewis Carroll ? L’hésitation est de mise et la confusion fréquente… Entre lapin domestiqué et animal sauvage aux plus longues oreilles et au corps plus mince, la compétition est ouverte et l’appel aux compétences des spécialistes s’impose…

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

Pour vivre heureux vivons connectés

À travers Alice, nous avons insensiblement glissé de la tradition à la création. En fin de semaine affluent les informations culturelles pour remplir le vide désormais abyssal de journées enfermées. Elles sont invitations à voir et à partager, parfois même à créer. Nous avons déjà évoqué la proposition du Getty Museum de recréer une œuvre d’art à partir de trois éléments choisis dans notre quotidien, dont les avatars nourrissent régulièrement cette chronique, place maintenant à une création chorégraphique participative.

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

Gestez chez vous ! La Compagnie Hippocampe et le Théâtre Victor Hugo, invitent toute personne à créer une courte pièce de mouvement, sur une musique donnée, sur des thématiques, inspirées par les temps que nous vivons : l'improductivité (ennui ou contemplation) et la joie (libération/délivrance). Les vidéos de ces pièces seront publiées sur le site de la compagnie et sur Facebook à la page Gestez Chez Vous !

#GestezChezVous - Mode d'emploi !

https://www.youtube.com/watch?v=cvKQ9icN-Y4&feature=youtu.be 

Dans un deuxième temps, quand on pourra à nouveau circuler librement, la compagnie proposera de participer à une performance collective organisée en partenariat avec le Théâtre Victor Hugo.

Vous trouverez ici les tutoriels pour créer la pièce !

Une fois la vidéo prête il faut la publier sur YouTube et envoyer à la compagnie le lien : gestezchezvous@gmail.com

#GestezChezVous !

Un projet participatif proposé par Compagnie Hippocampe sur une idée  de Luis Torreao et Esther Wahl. Avec Sonia Alcaraz, Guillaume Le Pape, Mélody Maloux, Luis Torreao, Esther Wahl et Vous !. Musique : Robin Gentien. Site de la Compagnie Hippocampe. Pour voir les autres vidéos déjà publiés sur le site de la Compagnie Hippocampe

Côté images animées et cinéma

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

Cadavre exquis audiovisuel

Les surréalistes ont mis à l’honneur ce jeu qui consiste à faire commencer une histoire par l’un et à la faire enrichir, au fur et à mesure, par tous les participants, chacun apportant sa propre pierre à l’édifice en n’ayant pour repère que l’ultime message laissé par celui qui le précède. C’est à quelque chose d’approchant, façon cinématographique que sacrifie la joyeuse bande réunie dans cette vidéo. De là à y voir, façon grotesque, comme un écho, la résonance burlesque des expériences artistiques de l’avant-garde polonaise ou comme un jeu façon Cabaret Dada de ce Tango (1980), why not. Il faut dire que ce film est diffusé sur la plateforme de l’Institut national de l’audiovisuel polonais… https://ninateka.pl/film/tango-zbigniew-rybczynski

Sur le même site, un intéressant et crépusculaire Fantomobil (1976) dans une ville vide, tout aussi habité par la vacuité fondamentale de l’existence. https://ninateka.pl/film/fantomobil-ryszard-antoniszczak

Ces films sont maintenant assez anciens. On aimerait imaginer que la Pologne d’aujourd’hui conserve cet esprit non conventionnel de l’école d’affichisme des années 1950 et 1960, du théâtre laboratoire de Jerzy Grotowski dans les années 1960 et des expériences théâtrales de Tadeusz Kantor une décennie plus tard…

Quiz cinéma proposé par la revue Hérodote (fastoche !) : https://www.herodote.net/qcm-62.php

Côté beaux-arts

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création
Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création
Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

Magritte, décidément très grand public, continue de fasciner les internautes. Si Niki de Saint-Phalle tirait à la carabine pour colorer ses toiles, si Yves Klein utilisait des femmes recouvertes de son bleu inimitable pour réaliser les siennes, Johannes Stötter recourt au maquillage et à la posture pour réaliser de stupéfiantes métamorphoses.

Au musée d’Orsay, toujours « Un œuvre, un regard » : le regard d'une figure contemporaine – artiste, écrivain, philosophe, designer, musicien, acteur, metteur en scène, cinéaste, scientifique – sur une œuvre de son choix dans les collections des musées d'Orsay et de l’Orangerie. https://www.youtube.com/playlist?list=PLwUa6C-N-kpYTtd1jMnAPU2M0APdRMsC7 … Et la visite de l’exposition James Tissot : https://mail.google.com/mail/u/1/#inbox/FMfcgxwHMjqkvhjpvwXFwgLBrHRfMbSM

À Orsay toujours, James Tissot, l’histoire d’un Français très Britannique, dans un documentaire d’Arte : https://www.arte.tv/fr/videos/090612-000-A/james-tissot-l-etoffe-d-un-peintre/

Et Un enterrement à Shanghai de Yan Pei-Ming, librement inspiré de Un enterrement à Ornans de Courbet et réalisé par l’artiste à la suite du décès de sa mère. https://www.youtube.com/watch?v=5E9T18fi9w8&list=PLwUa6C-N-kpbJ0DNESt-9bkkfxH2J0OOl

Enfin, le Déjeuner sur l’herbe a toujours ses adeptes

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

Même si parfois, ce n’est pas la nudité de la dame qui préoccupe…

Musique, maestro

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

En Italie, le quartetto Guadagnini

Ce quatuor à cordes italien a, en tant qu’ensemble, un joli son. Il interprète aussi bien des pièces « classiques » que très contemporaines. On peut écouter sur leur site l’Allegro du Quatuor op. 51 n° 1 de Brahms et le 2e mouvement du Quatuor op. 96 de Dvorák.

https://www.quartettoguadagnini.com/audio

Autre occasion italienne :la RAI met en ligne des opéras, des concerts, des films… http://www.rai.it/rai5/

Et l’Orchestre de la Scala de Milan propose pour célébrer Pâques une fort jolie prestation. https://youtu.be/-Q4k6PiXBNA 

Les Arts florissants jouent Rameau : « Forets paisibles », extrait des Indes galantes : https://youtu.be/wNmyYgkG2z8 

C’est l’occasion d’écouter le Requiem en ré mineur K 626 de Mozart enregistré le 29 juin 2017 dans la Basilique Saint-Denis, avec l’Orchestre national de France et le Chœur de Radio France sous la direction de James Gaffigan avec la soprano Marita Solberg, la mezzo-soprano Karine Deshayes, le ténor Joseph Kaiser et la basse Alexander Vinogradov.

https://www.youtube.com/watch?v=Dp2SJN4UiE4

France culture et France musique dans la semaine du 13 avril. Kristjan Järvi dirige l'Orchestre national de France dans les Concertos pour piano de Ravel et Saint-Saëns, les Variations sur un thème de Corelli de Rachmaninov et des extraits de la Fille des Neiges de Tchaïkovski (enregistré le 6 octobre 2014), mais aussi Astérix et la zizanie et le 250e anniversaire de Beethoven.

https://mail.google.com/mail/u/1/#inbox/FMfcgxwHMjrsxMdzfVssCfcPqvZkVTlf

Spectacle musical

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

Croustilleux La Fontaine

La Fontaine, on le sait, n’a pas seulement écrit les Fables qu’enfants, nous avons ânonnées. Il est aussi l’auteur de Contes et nouvelles lestes et licencieux, que l’auteur tenait en haute considération dans sa production artistique et qui faillirent lui coûter, dit-on, sa place à l’Académie Française en 1684. Il n’est pas sans saveur, loin s’en faut, de voir qu’il fut aussi l’ami d’un enfant de Port-Royal élevé dans la tradition janséniste, Jean Racine. L’amitié a ses mystères que la raison ne connaît pas... Je gage que si les enfants connaissaient l'autre volant du moralisateur La Fontaine, ils liraient avec plus d'entrain les œuvres de cet auteur… Ils ne sont pas les seuls que la seconde face de Janus intéresse. Le ténor Jean-François Novelli et le compositeur Antoine Sahler s’emparent de ces contes que l’on écoute l’oreille collée au trou de la serrure et dont la légèreté n’exclut pas la haute tenue littéraire du Grand Siècle classique pour proposer un récital décalé légèrement déjanté entre théâtre et chansons, où les histoires de nonnes affriolantes et de pâtés d’anguilles s’animent avec la collaboration malicieuse de la chanteuse Juliette. https://vimeo.com/307582242?utm_source=sendinblue&utm_campaign=Avril_public_1&utm_medium=email

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

Côté opéra…

Mozart au Théâtre des Champs-Élysées. C’est le vendredi à 19h30. Le 10 avril, c’était la Clémence de Titus.

Le 17 avril, ce sera Mithridate, une captation de février 2016 dans une mise en scène de Clément Hervieu et sous la direction de Emmanuelle Haïm (le Concert d’Astrée).

Le 24 avril, place à Don Giovanni, une captation de 2013 dans une mise en scène et une scénographie de Stéphane Braunschweig, une direction d’orchestre de Jérémie Rhorer (Le Cercle de l'Harmonie) et le Chœur de Radio France. https://mail.google.com/mail/u/1/#inbox/FMfcgxwHMjpbtLmrNvhcLlQVvKPvgCQb

Et, quand vous voulez, du même Mozart, le Concerto pour piano et orchestre n° 9 K 271, « Jeune homme », en mi bémol majeur, avec l’Orchestre national de France, dirigé par David Afkham et avec David Fray au piano : https://www.youtube.com/watch?v=fbESNHL2Dg4&utm_source=INFORMATION&utm_medium=EMAIL&utm_campaign=RP%2B-%2BDIFFUSION_FESTIVAL_MOZART

L’opéra et le ballet autrement avec Aria

Quand l’intelligence artificielle vous guide dans les coulisses de l'Opéra où elle invitera les artistes à vous raconter leurs métiers, des pas de danses aux voix de l'opéra et tentez de remporter des places de spectacle. Sur mobile ou tablette.

https://mail.google.com/mail/u/1/#inbox/FMfcgxwHMjqjhHWVcpbDQmBVDwRTlWJM

Opera vision permet de visionner des captations, des transmissions en direct d’opéras mais aussi d'en apprendre plus sur l’art lyrique, sur des productions spécifiques, en français, anglais et allemand. Trois opéras de Verdi sont au programme : le 14 avril, Il due Foscari, le17, Nabucco et le 21, le Trouvère. On peut aussi y trouver Cosi Fan Tutte et Il Sogno di Scipione (Mozart), Pelléas et Mélisande (Debussy), Guillaume Tell (Rossini) ou Alceste de Gluck… https://operavision.eu/fr.

Nouvel Opéra de Fribourg, NOF

The Importance of Being Earnest de Gerald Barry, présenté à l’Athénée en 2019 via la plateforme OperaVision. En ligne : The Importance of Being Earnest de Gerald Barry

Opéra de Lille

Rediffusions, playlists de chefs-d'œuvre du répertoire lyrique, informations inédites et coups de cœur. L'Opéra est également partenaire de la plateforme OperaVision, sur laquelle est diffusée Les Trois Contes de Gérard Pesson, créé la saison dernière sur la scène de l'Opéra de Lille. En ligne : Trois Contes de Gérard Pesson.

Opéra National de Lorraine

Pendant le confinement, l'Opéra propose au public un appel avec un musicien de l'Orchestre de l'Opéra national de Lorraine. Une échappée musicale par téléphone, de quelques minutes, dans la limite d'une fois par jour et sur inscription. L'instrument joué sera une surprise ! L'Opéra partage également des captations de productions passées. En ligne : Semiramide de Rossini, mise en scène de Nicola Raab

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

Toujours côté lyrique, un petit exercice d’analyse d’interprétation à propos du Duetto buffo di due gatti de Rossini, ce duo cocasse pour deux chats. Un morceau le plus souvent interprété par deux femmes mais on trouve diverses variantes. Pour matous seuls (Sulkan Jaiani, basse et Diyu, baryton, https://www.youtube.com/watch?v=iCWgv6l197c), pour Minou et Minette qui se vampent et se frottent (Johanna van der Deken et Hyung-ki Joo, https://www.youtube.com/watch?v=YPYlZtqidTM), en version sonore seule (un « classique » avec Elisabeth Schwarzkopf et Victoria de los Angeles, https://www.youtube.com/watch?v=K-ISj_pEDgM), en version assez « sérieuse » avec Kiri Te Kanawa et Norma Burrows (https://www.youtube.com/watch?v=QNyR6rsGDyg) et, plus cocasses et déjantées, avec Nathalie Dessay et Camille (https://www.youtube.com/watch?v=i08Zsaldocc) ou dans l’affrontement divertissant de Chinwe Enu et d'Adrienne Webster (https://www.youtube.com/watch?v=l7boSJxKAkg).

La chanson aussi…

Grand corps malade offre dans une composition originale une synthèse des effets du confinement en forme de récitatif. https://youtu.be/4UX6Wsr8GMU 

Les Beatles sont de la « fête » avec We’re Gonna Wash our Hands. La chanson s’adapte, prophylaxie oblige ! C’est un dur métier que la variété pop !

https://www.youtube.com/watch?v=ct0mFDnQg6E

Une parodie de Queen, Coronavirus Rhapsody, fait un malheur – peut-on parler d’extension virale ? – sur les réseaux sociaux. https://en.as.com/en/2020/03/26/videos/1585227640_719175.html

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

Et pour la danse…

Au Centre National De La Danse- Cn D

Des portraits, conçus par la Nouvelle cinémathèque de la danse, mettant en lumière le travail d'un ou d'une chorégraphe et des cours quotidiens disponibles sur le site. En ligne : Rythmiques de Daniel Linehan, Solitude(s) de Mathilde Monnier, Le Décalage de Fanny de Chaillé, Cours quotidien classique avec Jenny Sandler

Soirée de ballets consacrée à Jerome Robbins sur operadeparis.fr et france.tvculturebox

Nanterre-Amandiers

Une sélection de captations, documentaires, entretiens avec des artistes et penseurs. Des échappées artistiques à retrouver dans la rubrique « Make it home ». En ligne : La Mélancolie des dragons, Philippe Quesne, La nuit des taupes, et Affordable solution for better living, Théo Mercier et Steven Michel, Pichet Klunchun and myself, Jérôme Bel, Brando, Gisèle Vienne, Make it work, le théâtre des négociations, David Bornstein...

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

Côté British…

English training proposé par le British Council avec une série de spectacles en ligne…

https://theatreanddance.britishcouncil.org/projects/2019-2/showmustgoon/?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=arts

Coronavirus an 01, 10e livraison. En ce lundi de Pâques, résurrection rime avec création

Et, du côté de la poésie…

Depuis le 23 mars, le Théâtre de la Ville partage, par téléphone ou par mail des plaisirs poétiques. Chaque consultant est équipé de son Vidal poétique, recueil de plus de 100 poèmes inventé sur le modèle du dictionnaire médical du même nom. Dès à présent plus de 1.700 poèmes ont été partagés au téléphone et 1.900 envoyés par mail. Une grande chaîne poétique se forme, humaine et chaleureuse.

Une consultation poétique ? c’est un moment unique et privilégié entre un(e) acteur (trice) et un(e) habitant(e), un tête-à-tête basé sur l’écoute et sur un temps donné à l’autre, à l’échange autour de la vie et de la poésie. Ces « consultations » ont été initiées par Emmanuel Demarcy-Mota à l’occasion des représentations de Rhinocéros d’Ionesco au 13ème Art.50 consultations poétiques gratuites dans le Centre commercial Italie 2, les centres hospitaliers, les librairies, les bibliothèques, les établissements scolaires, les maisons d’associations, les bars du 13e arrondissement.

En temps de confinement ? Gardant les principes d’un échange privilégié, suivi de lectures de poèmes, les consultations se font par téléphone. Vous transmettez votre numéro de téléphone au Théâtre, qui vous donne une heure de rendez-vous précise. À l’heure dite, un consultant vous appelle pour un dialogue de 20 minutes environ. Les poèmes lus lors de la consultation vous sont ensuite envoyés par mail, une « ordonnance poétique » est également prescrite, inspirée par votre échange.

Pour qui ? Pour tous, gratuitement et, depuis le 4 avril, de nouveaux créneaux pour les enfants à partir 8 ans et pour les adolescents à partir de 13 ans.

Comment s’y inscrire ? Sur le site internet du Théâtre de la Ville, à la rubrique Consultations poétiques par téléphone de la page d’accueil, en renseignant votre lieu de confinement, votre âge et votre n° de téléphone. Un rendez-vous précis vous est alors proposé. Inscriptions sur le site tous les jours de 10h à 19h. Consultations du lundi au samedi de 10h30 à 19h,pour les enfants et adolescents tous les jours de 15h à 16h.

Qui sont les consultants poétiques ? Les comédiens de la troupe : Céline Carrère, Charles-Roger Bour, Jauris Casanova, Sandra Faure, Gaëlle Guillou, Sarah Karbasnikoff, Stéphane Krähenbühl, Gérald Maillet, Walter N’guyen, Pascal Vuillemot, Marie-France Alvarez, Lucie Gallo, Grace Seri, Eleonore Lenne, Jackee Toto. Rejoints par : Sara Belviso, Julie Bordas, Maxime Bouteraon, Antonin Chalon, Sophy-Clair David, Anne Duverneuil, Marie Escriva, Hugo Jasienski, Isabelle Jeanbrau, Paul Nouhailler, Mathias Zakhar Et d’autres à venir… Depuis 2020, Emmanuel Demarcy-Mota a décidé d’accueillir aussi dans cette équipe, de jeunes actrices et acteurs, de jeunes « internes » de tous les horizons en les formant à l’exercice. Depuis le début du confinement, des formations par téléphone ont été créées pour augmenter le nombre de consultants et répondre à la forte demande du public. En cette fin de semaine, 40 consultants poétiques sont à l’écoute.

Une formule qui fait école. Des théâtres et partenaires européens : Teatro della Pergola de Florence (Italie), Festival International de Sibiu (Roumanie), Teatro LLiure de Barcelone (Espagne), Festival International d’Istanbul (Turquie) sont mobilisés pour que de nouveaux acteurs de leurs pays nous rejoignent, et feront ainsi dans le monde comme en France, des consultations poétiques dans toutes les langues.

Et, puisqu’on parle de poésie, les poésies du jour avec une petite plongée dans univers de la Renaissance avec nos incontournables de la Pléiade, ces poètes qui contribuèrent à donner au français naissant en tant que langue officielle ses lettres de noblesse, Ronsard et Du Bellay. En espérant que pour certains, s’ajoutera à la ressouvenance la découverte de textes moins connus. Pour mémoire, l’ordonnance de Villers-Cotterêts institue en 1539 l’exclusivité du français dans la rédaction des actes officiels. La Défense et illustration de la langue française, écrite par Jean Du Bellay, qui a valeur de manifeste littéraire, est publiée en 1549.

Rosier grimpant Pierre-de-Ronsard

Rosier grimpant Pierre-de-Ronsard

Pierre de Ronsard (1524-1585), les Amours de Cassandre, 1552


Comme un Chevreuil, quand le printemps détruit
L’oiseux cristal de la morne gelée,
Pour mieux brouter l’herbette emmiellée
Hors de son bois avec l’Aube s’enfuit,

Et seul, et sûr, loin de chien et de bruit,
Or sur un mont, or dans une vallée,
Or près d’une onde à l’écart recelée,
Libre folâtre où son pied le conduit :

De rets ni d’arc sa liberté n’a crainte,
Sinon alors que sa vie est atteinte,
D’un trait meurtrier empourpré de son sang :

Ainsi j’allais sans espoir de dommage,
Le jour qu’un œil sur l’avril de mon âge
Tira d’un coup mille traits dans mon flanc.

Oeuvres complètes, éd. Séché, T. 3

Oeuvres complètes, éd. Séché, T. 3

Joachim du Bellay (1522 – 1560)D'un vanneur de blé aux vents

À vous, troupe légère,
Qui d'aile passagère
Par le monde volez,
Et d'un sifflant murmure
L'ombrageuse verdure
Doucement ébranlez,

J'offre ces violettes,
Ces lis et ces fleurettes,
Et ces roses ici,
Ces vermeillettes roses,
Tout fraîchement écloses,
Et ces œillets aussi.

De votre douce haleine
Éventez cette plaine,
Éventez ce séjour,
Cependant que j'ahanne
À mon blé que je vanne
À la chaleur du jour.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article