Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arts-chipels.fr

Concerts romantiques sur des pianos d’époque

Concerts romantiques sur des pianos d’époque

L’association La Nouvelle Athènes poursuit son œuvre pie de restauration et de remise à l’honneur des pianos de l’époque romantique. Quelques nouvelles du front sous forme de concerts en décembre.

Retrouver l’ambiance des salons où l’émulation entre artistes était de règle, où la musique instrumentale et le chant dialoguaient, où des airs d’opéra flottaient dans l’atmosphère vive et enjouée d’une société qui rassemblait peintres et écrivains, musiciens et savants, qui plus est avec des instruments d’époque, voilà de quoi réjouir le curieux et l’amateur de musique. Dans les concerts proposés par la Nouvelle Athènes en décembre 2019, le Monologue d’Hamlet de Carl Philipp Emanuel Bach voisinera avec la Belle Edwige de Schumann ou Lenore de Liszt. Et Scipione de Jean-Christian Bach dialoguera avec le Freischütz deWeber et la Flûte enchantée de Mozart…

Trois soirées de concerts romantiques

Dans l’écrin boisé et chaleureux de la salle Cortot, trois thèmes, sur des pianos représentant différents moments de l’évolution de l’instrument invitent à trois moments d’écoute différents.

Le 11 décembre à 20h, sur un piano Viennois Streicher de 1847, les pianistes présents – Olga Pashchenko et Laura Granero, avec la participation des chercheurs Jed Wentz, Clive Brown, Sebastian Bausch… – feront revivre le style romantique tel que nous l’ont transmis les enregistrements des élèves directs de Clara Schumann et l’art déclamatoire qui lui fut associé. Les villes de Leipzig et Francfort seront à l’honneur en cette occasion.

Le 18 décembre à 20h, retour en arrière avec deux pianos du XVIIIe siècle – un Silbermann de 1749 et un Longmann & Broderip de 1795 – pour mesurer le chemin parcouru par le piano à ses débuts, avec ses sonorités cristallines, grêles et empreintes de fragilité, qui diront le romantisme naissant du Sturm und Drang et la place que les héritiers de Jean-Sébastien Bach y occupent. Les clavecinistes Aline Zylberajch, Philippe Grisvard et Aurélien Delage officieront sur ces instruments délicats, à cheval entre des mondes. Atmosphère londonienne garantie !

Le 20 décembre à 20h, Schubert sera à l’honneur sur un piano viennois Rosenberger de 1820. Impromptus, arrangements de lieder et airs d’opéra créeront l’intimité propice pour apprécier le Trio op. 99 de Schubert, l’un des monuments de la musique romantique et l’une des dernières œuvres du compositeur. Sous son apparent enjouement pointe, à travers l’extrême finesse mélodique avec laquelle le compositeur fait dialoguer les instruments, la gravité, le doute et l’angoisse. Les interprètes passionnés de ces instruments d’époque habitués de ces rencontres – Edoardo Torbianelli et Benjamin d’Anfray, avec l’ensemble Lelio – seront de la partie à laquelle se mêlera l’un des finalistes du concours Chopin 2018 sur piano d’époque, Dmitry Abloguin.

Le 7 février 2020, un nouvel instrument prendra place sur le devant de la scène. Place au piano carré Ehrard 1806 qu’on inaugurera à cette occasion !

… et des master classes

En dehors de ces concerts, la nouvelle Athènes, Centre des pianos romantiques, poursuit son cycle de rencontres et de master classes

  • Les 18 et 19 novembre à l’ARCAL – 87, rue des Pyrénées – 75020 Paris
  • Du 18 au 20 décembre, des master classes sur le Streicher 1847

Pour plus d’informations, les réservations de concert ou un soutien financier

La Nouvelle Athènes – 19, rue du Banquier – 75013 Paris

Tél. 06 70 20 67 34. Site : www.lanouvelleathenespianosromantiques.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article