Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arts-chipels.fr

Piano romantique au Petit Palais pour la Nuit des musées

© Thomas Brenac

© Thomas Brenac

Le 18 mai 2019, en prélude à l’exposition Paris romantique 1815-1848 qui ouvre le 22 mai au Petit Palais, des pianistes se succèdent, au fil de la soirée, pour jouer sur un piano d’époque des œuvres romantiques. Le retour aux sources d’une musique interprétée sur les instruments pour lesquels elle fut composée.

Écouter Liszt ou Chopin sur des pianos anciens n’a rien à voir avec les interprétations qu’on leur connaît aujourd’hui sur les pianos contemporains. Au-delà de l’émotion que suscite lan présence de ces instruments historiques, c’est à un tout autre apprentissage de l’oreille et de la musique qu’ils nous convient. Raison de plus de se rendre au Petit Palais pour entendre les compositeurs romantiques interprétés sur un piano Erard 1838 de la collection de Pier Paolo Dattrino ou sur un Streicher 1847 appartenant à l’association qui recherche ces pianos, les restaure et les met à la disposition des interprètes d’aujourd’hui, la Nouvelle Athènes.

L’Hexaméron, sur les traces de Boccace

Quatre concerts, à 19h30, 20h30, 21h30 et 22h30 proposent un programme plutôt original. Revenons en arrière, au soir du 24 janvier 1835. Le Tout-Paris applaudit à tout rompre le dernier opéra de Vincenzo Bellini, les Puritains, et en particulier la cabaletta de la fin du deuxième acte, « Suoni la tromba », une marche de rébellion et de liberté. Deux ans plus tard, la princesse Cristina Trivulzio del Belgiojoso, patriote italienne en exil, commande un cycle de six variations à six musiciens célèbres de l’époque pour une soirée caritative « au bénéfice des indigents italiens ». Le concert est prévu le 31 mars 1837. Six récits musicaux composés par (dans leur ordre d’apparition) Sigismond Thalberg, Franz Liszt (qui écrit également l’introduction, le final et les parties de transition), Johann Peter Pixis, Henri Herz, Carl Czerny et Frédéric Chopin. Mais les six compositeurs n’achèvent pas la pièce à temps et le concert sert de plateau à la rivalité musicale opposant alors Liszt et Thalberg. Les six pièces n’en existeront pas moins. Ce concert offrira l’occasion de les découvrir.

Piano romantique au Petit Palais pour la Nuit des musées

Les pianistes de la Nouvelle Athènes

Benjamin d’Anfray et Luca Montebugnoli feront résonner, ce soir-là, un Erard 1838, un piano de 6 octaves et demie – le piano « moderne » en compte 7 et 3 demi-tons – un modèle proche de celui qui devait figurer dans le salon de la princesse. À cette époque, l’instrument ne cessait de se modifier pour répondre à l’expérimentation toujours plus poussée et audacieuse des compositeurs avides d’explorer les possibilités nouvelles qu’il offrait.

Benjamin d’Anfray a étudié dans les classes de F. Boffard et S. Eganian et en accompagnement chez D. Selig. Il développe une réflexion sur l’esthétique romantique et sur l’improvisation au XIXe siècle au sein du Master d’interprétation des musiques anciennes consacré au pianoforte à l’Université Paris-Sorbonne. En septembre 2017 il rejoint l’Académie de l’Opéra de Paris comme chef de chant en résidence. En septembre 2018, il fait partie des 30 pianistes sélectionnés pour concourir à la première édition du concours sur pianos d’époque de l’Institut National Chopin à Varsovie. Benjamin d’Anfray est lauréat de la Fondation Royaumont.

Luca Montebugnoli, diplômé du Conservatoire Santa Cecilia de Rome, du CNSMDP et de l’Université Paris-Sorbonne et lauréat de la Fondation Royaumont, a étudié dans les classes de Bruno Canino, Patrick Cohen, Edoardo Torbianelli et débute un doctorat à l’institut Orpheus de Gand sous la direction de Tom Beghin sur les conditions d’exécution des concertos de piano entre 1800 et 1850 et la pratique de l’arrangement pour piano accompagné à Paris dans la première moitié du XIXe siècle. Il est professeur de piano et de pianoforte au conservatoire de Bobigny et a fondé l’ensemble Hexameron dédié à la musique romantique avec piano. En 2018, il est nommé professeur aux côtés d’Edoardo Torbianelli au CRR de Paris.

Samedi 18 mai à l’auditorium du Petit Palais

4 concerts gratuits

19h30 - 20h30 - 21h30 - 22h30

Programme

Hexameron sur la marche « Suoni la tromba » tirée de l’opéra I Puritani de Bellini, S 392 (1837) par Luca Montebugnoli et Benjamin d’Anfray

• Introduction (Extremement lent. Allegro vivace doppio movimente) de Franz Liszt

• Theme (Allegro marziale) Franz Liszt

• Variation I (Ben marcato) de Sigismond Thalberg

• Variation II (Moderato) & Variation III (Di bravura) de Johann Peter Pixis

• Variation IV (Legato e grazioso) de Henri Herz

• Variation V (Vivo e brillante. Fuocoso molto energico) de Carl Czerny

• Variation VI (Largo) de Frédéric Chopin

• Finale (Molto vivace quasi prestissimo. Allegro animato) de Franz Liszt

Fantaisie sur un thème de la Norma de Bellini op. 12 de Sigismund Thalberg (L. Montebugnoli)

Nocturne op 65 n°2 de Frédéric Chopin (L. Montebugnoli),

Fantaisie sur des motifs favoris de l’opéra La Sonnambula de Bellini de F.Liszt (B. d’Anfray)

Premier Décameron op. 111 de Carl Czerny (L. Montebugnoli & B. d’Anfray)

N°3 Preghiera de l’opéra Moïse de Rossini,

N°7 Fantaisies sur divers motifs d’opéras de Mozart

« Aux manes des héros de la Grèce », marche funèbre de Johann Peter Pixis (L.Montebugnoli & Benjamin D’Anfray)

Des concerts les mardis et jeudi, Salle romantique du Petit Palais

12 concerts sur un Streicher 1847, commentés les mardis et jeudis à 15h par Anne de Fornel, Jérôme Bertier, Raphaël Moraly, Eléonore Pancrazi, Rémy Cardinale, Paul Drouet, Alphonse Cemin, Florent Boffard, Paulo Meirelles, Sophie Lannay, Thérèse Diette, Lucie de Saint Vincent

Deux concerts gratuits les 29 juin (15h30) et 30 juin (11h30) à l’Auditorium du Petit Palais

Sur le piano Erard 1838 de la collection de Pier Paolo Dattrino. Avec : Olga Pashchenko, Edoardo Torbianelli, Laura Granero, Benjamin d’Anfray, Jeanne Mendoche, Lucie Arnal, Roberta Cristini, Luca Montebugnoli, l’Ensemble Hexameron.

www.lanouvelleathenespianosromantiques.com

www.petitpalais.fr

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article