Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arts-chipels.fr

Envoûtements, spectacle, proférations #2 bis. Quand poésie, arts graphiques et création deviennent des moyens d’action pour repassionner l’existence

Envoûtements, spectacle, proférations #2 bis. Quand poésie, arts graphiques et création deviennent des moyens d’action pour repassionner l’existence

Du 10 au 19 janvier 2019, le théâtre l’Échangeur de Bagnolet propose des spectacles, des rencontres, une exposition pour s’inscrire dans la continuité perdue de l’inventivité des Trente Glorieuses.

Au point de départ, il y a la recherche universitaire de Cristina de Simone sur les expériences artistiques reliant poésie et action annonciatrices de l’effervescence des années 1960, et son livre Proféractions ! Poésie en action à Paris (1946-1969). Faire acte de création autour de l’oralité en rencontrant les épisodes du passé, en jouant de la polyphonie et de l’éclatement pour retrouver l’unité du sens et de l’action en refusant la séparation entre aspiration à la transformation sociale et innovation artistique, tel est l’enjeu de ces journées. Comme une urgence de réenchanter le monde, de trouver une approche poétique à la vie. Un pari exigeant qui mêle théâtre, musique, chanson, performance théâtralisée, débats et exposition photographique.

 

Envoûtements, spectacle, proférations #2 bis. Quand poésie, arts graphiques et création deviennent des moyens d’action pour repassionner l’existence

Envoûtements, spectacle, proférations #2 bis, conception et mise en scène de Régis Hébette, librement inspiré de Proféractions ! Poésie en action à Paris (1946-1969) de Crstina de Simone (éd. Les Presses du réel, 2018). Du 10 au 19 janvier 2019 (sauf les 15 et 16) à 20h30, le 13 à 17h00.

Rencontre autour du livre de Cristina de Simone le 13 janvier 2019 à l’issue de la représentation

Cortège de Tête, performance théâtralisée portée par Nicolas Flesch (auteur-acteur-aède), de et avec Lisemarie Barré, Reda Malek, Abdel Mehanèche, Karim Benzidani, Nicolas Flesch. Geste d’un « cortège où se mélangent syndicalistes sincères, étudiants, chômeurs, lycéens… Ce phénix sur lequel le pouvoir jette des grenades… parce qu’il est la brume où ceux qui ne devraient jamais se rencontrer se rencontrent. » Les samedis 12 et 19 janvier à 16h.

Deux rencontres autour de Cortège de tête les 12 et 19 janvier, après le spectacle.

Exposition de photos par le collectif photographique La Meute, du 10 au 19 janvier.

Théâtre L’Échangeu- 59 avenue du Général de Gaulle - 93170Bagnolet

Tél. 01 43 62 71 20. Site : www.lechangeur.org

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article