Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arts-chipels.fr

Shaman & Shadoc ou l’imaginaire des rats écrit et mis en scène par Pierre Margot

Shaman & Shadoc ou l’imaginaire des rats écrit et mis en scène par Pierre Margot

C’est une tragédie comique ou une comédie noire.  En  tous les cas, c’est une petite perle théâtrale où tout le monde se régale, les comédiens magnifiques et les spectateurs sous le charme.

Pierre Margot a écrit le rôle de Shaman spécialement pour Guillaume Orsat. Lorsque j’ai vu la pièce c’est Pierre Margot lui-même qui jouait Shadoc et lui donnait la réplique donc. IL joue ce rôle en alternance avec Xavier Béja. La complicité entre les deux hommes était un vrai régal. J’ai beaucoup apprécié le jeu subtil de Pierre Margot qui donne à Shadoc un air un peu bêta et un peu simplissime mais qui cache derrière cet air naïf des qualités de cœur et une compréhension de la vie insoupçonnée au premier abord. Alors que Shaman que l’on prend pour un intellectuel revenu de la vie est un grand désespéré que son malheur a emmené dans des contrées inavouables.

C’est une histoire de rencontre,  on ne sait pas trop où, ni comment, sur un banc public sûrement mais l’important n’est pas là. Au départ on se dit que rien ne relie ces deux personnages. Mais ces deux-là devaient forcément se rencontrer car petit à petit, un peu comme un polar, comme une intrigue on comprend qu’ils ont des liens, qu’ils ont une tragédie en commun. Et que rien n’est aussi simple que l’on croit tout d’abord et que chacun n’est pas forcément celui qu’il donne à voir et que les choses  se révèlent plus compliquées qu’il n’y parait.

C’est une histoire sur les apparences,  le conformisme et  la lente descente aux enfers de certains destins ; qui nous rappelle que la frontière est parfois bien mince entre les hommes et leur démon. Au passage un clin d’œil appuyé aux expériences du psychologue Stanley Milgran et de ses travaux après la seconde guerre mondiale sur la soumission et l’autorité.

.Les accessoires sur scène sont de l’ordre du jeu de construction. Les deux comédiens les transforment au gré des besoins en table, tabourets et banc.

Un troisième personnage, l’ombre, joué en alternance par Céline Legendre-Herdra et Julie Allainmat nous donne des indices sur le drame en cours et sert d’intermède parfois pendant le changement de scène.

C’est la première pièce de Pierre Margot et on a hâte de découvrir la seconde ;-)

Au théâtre Essaîon

Du 9mars au 13 mai 2017

Du jeudi au samedi à 21h30

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article